Réserver
en ligne
Recherche

Tous les articles

Philippe Fenwick en direct de Radio Grenouille

Le 10 mai 2016

Philippe Fenwick sera en direct sur Radio Grenouille pour répondre aux questions d'Emmanuel Moreira autour de Transsibérien je suis et Back in The USSR, mardi 10 mai à 13h30.

« 1300 jours pour arriver à partir vers l’Extrême-Orient sur les traces d’un homme qui
n’est jamais parti ».
Voilà comment Philippe Fenwick définit, non sans humour, sa nouvelle
création en forme de poupée russe. Un spectacle dont il est à la fois l’auteur, le personnage
et l’interprète. Fasciné par l’improbable destinée d’un certain Jacques Mercier, chanteur
de cabaret, Fenwick, le héros de la pièce, décide d’en faire un spectacle et de monter une
tournée au fil du Transsibérien. Accompagné de quatre musiciens et de circassiens, Fenwick
raconte dans une atmosphère de cabarets ces jours passés à courir après ce rêve.

+++ Back in the USSR Samedi 14 mai
De Marseille à Vladivostok, déambulation, ateliers, bal.
Une journée à la Friche pour un voyage insensé dans l’Union Soviétique de 1983, à bord d’un Transsibérien imaginaire...

Voir le programme

 

Philippe Fenwick invité de Sirène et Midi Net

Le 6 avril 2016

Mercredi 6 Avril 2016. Parvis de l’Opéra à Marseille. 12h précise

Première étape à Marseille de Transsibérien je suis, une création, de Philippe Fenwick qui aura lieu du 11 au 14 mai à la Friche dans le cadre des propositions hors les murs de La Criée.

Cette performance a pour but de créer, par une mobilisation humaine de grande importance, un happening pluridisciplinaire et intergénérationnel. Il s’agira ainsi de construire un mirage artistique – lié à la durée de la performance – sur la place de l’opéra, et de mettre en place avec de la musique « dite classique » et de la danse contemporaine, un grand événement populaire. Cette création plongera le spectateur sur la place centrale d’un pays imaginaire. Aux cotés d’un chœur organisé et d’un orchestre de cuivre, garants d’un l’ordre établi, un danseur - représentant la liberté - évoluera sur une petite scène surélevée par un chariot élévateur. A leurs côtés, un tribun prononcera - de manière enlevée - un discours poético-politique. La force du chœur, la légèreté du danseur et les mots utopiques donneront à cette proposition un caractère unique et onirique.

Cette performance s’inspire des manifestations artistiques organisées par les cubo-futuristes russes au début du XXème siècle ; mouvement dont l’un des actes artistiques majeurs était de mettre en situation des artistes face au monde « réel  en donnant l’impression au public d’assister à un événement  totalement imprévu. C’est donc dans leur sillage qu’il nous semble important de remettre en jeu, aujourd’hui au sein de l’espace public, des images rêvées surgissant dans une vie quotidienne souvent difficile à sublimer.

Programme musical : danses polovtsiennes, chants populaires et traditionnels russes, chant des bateliers de la Volga, chant de Bortnianski sur des paroles de Tolstoï. 

Eva Doumbia, théâtre de couleur(s) une émission réalisée par WRZ

Le 28 mars 2016

Emission spéciale sur WRZ, en compagnie d’Eva Doumbia, du musicien Lionel Elian, de la comédienne Atsama Lafosse, de la romancière Maryse Condé, et de la réalisatrice Isabelle Boni-Claverie, réalisation Marc Voiry.

Ecoutez ici

 

Eva Doumbia au micro de RFI pour La Traversée

Le 29 mars 2016

Journée presse pour Eva Doumbia au micro de RFI pour La Traversée, trois spectacles au Théâtre de La Criée du 29 mars au 2 avril.
L’afropéenne Eva Doumbia avec sa compagnie La Part du Pauvre / Nina Triban, superbe et puissante troupe, envahit le théâtre autour de trois spectacles et trois grand textes. 
La Traversée 29 mars > 2 avril
Insulaires (création) sur des textes de Jamaïca Kincaid, Fabienne Kanor.
La vie sans fards ( précédé de Ségou ) d’après Maryse Condé.
La grande chambre  sur un texte de Fabienne Kanor.
++ Débat 30 mars à la bibliothèque de l’Alcazar dans le cadre du Printemps de la Francophonie.
++ Train Bleu 2 avril Déambulation artistique avec Eva Doumbia au MuCEM, à La Vieille Charité et à La Criée.