Réserver
en ligne
Recherche

Libre d'aimer

««L’homme voit ce qu’il songe. » Paul Valery
« Et puis, il ne suffit pas de connaître son métier, il faut encore être ému. » Edouard Manet Donc, je marche vivant dans mon rêve étoilé »
Victor Hugo

Octobre 2017, cent ans après la révolution russe, verra à La Criée la création de La Fuite ! de Boulgakov, immense écrivain russe du XXe siècle que je vais mettre en scène avec une troupe étonnante et ses onze acteurs magnifiques. Vous découvrirez une comédie enlevée et drôle d’un dramaturge puissant et mystique, pleine de rêve, d’excentricité, d’humanité. Un vaudeville qui mêle la grande Histoire, celle de l’exil des Russes blancs aux intermittences du coeur, trahisons, folie du jeu, amours et bataille, course folle devant un monde qui s’effondre. Comme toute grande oeuvre, La Fuite ! résonne aujourd’hui autour de l’artiste empêché, de la liberté confisquée, de l’exil, du destin, de nos vies fragiles et exubérantes. Boulgakov est l’héritier de Molière et de Gogol pour le rire et les grands sujets humains. Nous ferons un spectacle déchaîné, plein d’images, de mouvements et de musique avec un texte profond, burlesque, émouvant.

Et puis nous créerons Les Âmes offensées, ces trois voyages avec l’ethnologue
Philippe Geslin autour des Inuits, des Soussou, des Massaï, triptyque que nous
avons donné au Musée du Quai Branly.

Quelle étape ! La Criée s’affirme plus que jamais comme un théâtre de création ; elle est cette force de production qui compte avec des troupes créatives, un plateau vivant et heureux. Fortifié et soutenu par des financements de la Région et par l’Etat, grâce à la fidélité de la Ville qui continue la métamorphose du bâtiment, notre théâtre soutient la production, s’engage auprès de l’Extra-pôle pour défendre les talents, la création théâtrale et sa diffusion dans notre région, son rayonnement national. C’est un grand épisode dans l’histoire de cette maison que j’ai voulu forte et généreuse.

Cette saison inventive et ouverte est traversée par un élan générationnel puissant, le regard visionnaire et le destin d’une jeunesse à chaque époque énigmatique, entre espérance et désenchantement. Parce que le théâtre s’invente aujourd’hui, nous accompagnerons les créations de nombreux jeunes artistes - génération nouvelle ! - à côté de celles de grands metteurs en scène connus ; ainsi s’affirme la permanence de cette rêverie insolente et forte, éveillée, libre.

Naîtra MP2018 Quel Amour !, ce geste collectif, cet événement artistique et culturel en écho à MP2013, qui fera rayonner l’Art et la culture sur tout le territoire, dira notre goût d’imaginer ensemble, inventera cette réjouissance partout dans la ville et la région.

Nous accueillerons dans nos institutions, nos lieux alternatifs, les enfants, les adolescents, à venir rencontrer les artistes, fêter l’art et la culture, découvrir. Nous ouvrons nos maisons, au public le plus large. Un projet, un moment, une fièvre commune parce que nous savons que contre les vents mauvais, il nous faut affirmer très concrètement, bruyamment, nos libertés d’expression, d’invention, de partage et savoir honorer celui que l’on reçoit.

La Criée est votre château, votre maison de rêve et de rencontres, le cabinet des fictions, des rires et des émotions, du plaisir de l’intelligence, où vous croisez artistes et penseurs, énergie vivante de notre société. Et vous y venez toujours plus nombreux, toujours plus curieux. Sachez ma reconnaissance. Cette année électorale aura fait entendre parfois un discours de haine et de séparation, là encore le théâtre est réparateur, insolent, dressé contre la pensée étriquée, le fade conformisme, le désespérant rejet de l’autre.

Passer la porte du théâtre, c’est aller vers cette expérience d’être ensemble, cet étrange contrat d’un soir, anonymes et curieux assis à côté d’un, d’une inconnue, pour un voyage, un partage, une illumination ou une désillusion mélancolique, un choc, une euphorie qui libère. Le théâtre est toujours actuel, il est dans le temps présent et dans le temps vrai, ici et maintenant, même quand il dit des contes des temps les plus anciens. Il se vit avec nos corps d’acteurs et de regardeurs face à face. Il est visionnaire et nous engage chacun par l’acte même de ce partage auquel il invite. Il nous rend à notre liberté. Il nous fait libres d’aimer les poètes, les voyous, les gueuses, les folles, les fous, les perdus, les illuminés, les rêveuses, les égarées, les drôlesses et les pitres les plus tendres…

Soir après soir, il répare le monde. Audacieux, il dit ses énigmes et nos
désirs. Il fait nos nuits splendides.

Ma reconnaissance va encore auprès de mes équipes que je remercie pour leur
engagement et leur énergie magnifiques.

Macha Makeïeff

L'hirondelle

« [...] le poète peut dire : une hirondelle transperce le ciel Et fait d’une hirondelle un poignard.»

Georges Braque