Réserver
en ligne
Recherche

Lancement de CRICRI 02 ! Rendez-vous Mercredi 22 janvier à 18h pour découvrir la 2ème édition de notre Revue ECRITS CRIEE Entrée libre ! Cliquez-ici

Fermer

ÉCRITS-CRIÉE N°02

Parution décembre 2019

comme désir et jouissance de la pensée souriante.

Avec Thomas Jolly, Béatrice Charlet-Mesdjian, Jean Bellorini, Michael Edwards, Denis Podalydès, Marie-Claude Hubert, Florence Dupont, Emmanuel Meirieu, Hans Silvester, Claire Bordes, Collectif MAGMA, Marion Gronier, Amandine Maillot ...


PRÉSENTATION ET DÉDICACE

mercredi 22 janvier à 18h à La Criée - entrée libre

Une revue imaginée par Macha Makeïeff, directrice de La Criée.
Rédacteur en chef Hervé Castanet, psychanalyste et professeur des universités
Graphisme & mise en page Clément Vial

Cri-Cri, un exercice d’admiration. Fervent. Contre l’amertume, contre la satisfaction désastreuse, contre nos défaillances : aimer-admirer les autres acrobates, aimer-admirer les invités de ces pages.
Persister à jeter des ponts. Inventer un jeu sensible pour provoquer un mélange instable, une chimie de conversations et d’articles savants, d’images et de couleurs.
S’appliquer, page après page, à faire la place à la pensée heureuse, une forme de l’hédonisme. On aime ça, la célébration des mots, des idées, d’aveux, d’élans poétiques et leurs chemins curieux. Ce plaisir, tout vif qu’il est, est un obstacle hérissé face au vague à l’âme d’une époque qui risquerait de nous prendre !
Là, où l’intelligence et la sensibilité dans ce qu’elles ont de réflexe se recouvrent, quelque chose va se résoudre qui nous rend comme extralucides, avides de l’autre. Là, est notre insolence, dans cette joie et dans cet objet de papier et d’encre, au plus juste de nos rêveries, fantasmes, utopies, de nos échanges fébriles.
Macha Makeïeff

 

-----

ÉCRITS-CRIÉE N°01

Parution le 12 décembre 2018

Une revue imaginée par Macha Makeïeff, Directrice de La Criée
Rédacteur en chef Hervé Castanet, psychanalyste et professeur des universités
Graphisme & mise en page Clément Vial

Son petit nom est CRI-CRI, ses textes, ses mots, ses images sont les témoins inventifs d’une rencontre entre deux mondes, celui des artistes et des universitaires, des chercheurs. Cette revue fait place à leurs paroles, leurs réflexions,
leurs désaccords, leurs nouages…
Faire de la création une formidable machine critique et des concepts des balançoires aléatoires, voilà le pari que relève la revue ÉCRITSCRIÉE car, oui, il y a urgence à les faire se rencontrer.
Hervé Castanet

Il est question de papier et d’encre. J’ai toujours découpé les revues. Démontées et remontées, je les regarde. Nous avons fait CRI-CRI alors que nous ne savions pas le faire, parce que nous ne savions pas ce qu’elle serait, cette revue.
On parle de peur de perdre la trace de ce que l’on a reçu. Impressionnés, et à présent face à face après avoir été côte à côte dans la salle, on se lance des mots, on guette, on jauge l’émotion de l’autre. Puis tout s’efface de ces échanges fragiles, fulgurants ou furtifs, parfois très tard dans la nuit ; et le théâtre s’éteint. On ne retient jamais au mot près ce qui se dit alors, paroles disparues après le spectacle.
C’est un risque une revue, sorte de défilé, de parade des mots et des esprits. Il m’a semblé que nous étions délicieusement condamnés à l’invention dans un théâtre.
CRI-CRI aura quelque chose d’un manifeste joyeux, imparfait et malicieux, avec un jeu des intelligences et des doutes, avec quelques morts célébrés et beaucoup de vivants invités et leur parole. Car CRI-CRI fait la place à la parole éclairante. Curiosité de ce frottement, vital me semble-t-il, entre artistes et penseurs – elles et eux, chercheurs, intellectuels, historiens, ethnologues, nos alliés… Car il s’agit d’être en bonne compagnie (encore une affaire de troupe !) et d’envisager un théâtre comme maison de clarté, lux « electrica » et pensée éclairante.
Je crois à ce sortilège organisé, cercle de lumière délicat et radical, dans le paysage qui se dessine où la pensée mauvaise, régressive, l’obscurantisme, occupent des pays entiers et aussi, tout près de nous, sournois ou fanfarons, à deux pas, se répandent. Alors, CRI-CRI comme désir et jouissance de la pensée souriante.
Macha Makeïeff, Directrice de La Criée, Théâtre national de Marseille

DANS LA PRESSE

"Le Théâtre de La Criée à Marseille a désormais sa revue, splendide."
David Rofé-Sarfati -  Toute La Culture
> Lire l'article

 


S’ABONNER C’EST SOUTENIR !

30 €  pour 2 numéros à retirer au Théâtre de La Criée
          45 € pour 2 numéros envoyés à votre adresse
          48 €  pour 4 numéros à retirer au Théâtre de La Criée
          78 € pour 4 numéros envoyés à votre adresse

> Abonnez-vous sur la boutique en ligne
          > Téléchargez le formulaire d'abonnement

Chèque à l’ordre du Théâtre La Criée
          À adresser à :
          Théâtre La Criée
          30 quai de Rive Neuve 13007 Marseille