Réserver
en ligne
Recherche

Découvrez la saison 19/20 ! Abonnez-vous en cliquant ici ! Réservez pour Lewis versus Alice ici !

Fermer
Retour à la liste des spectacles

Un ennemi du peuple

De Henrik Ibsen (1828 - 1906) | Mise en scène Jean-François Sivadier | Texte français Éloi Recoing

Une mise en scène spectaculaire, moderne et intemporelle pour cette farce dramatique d’Henrik Ibsen, servie par une troupe superbe !

Où un scandale sanitaire devient scandale politique et moral, où l’argent-roi étouffe la vérité, où le débat tourne à l'affrontement. Savons-nous encore assainir notre vie publique ? 

Un texte qui résonne étrangement avec l'actualité. Dans une petite station thermale, les eaux des bains sont polluées par une bactérie provenant d’un site industriel. Décidé à protéger la santé des citoyens, le docteur Tomas Stockmann alerte la presse. Le préfet, les politiques et finalement les citoyens privilégient les intérêts économiques et déclarent Stockmann comme un ennemi à abattre.

Créé en 1883, ce drame d’Ibsen tend un miroir on ne peut plus lucide aux sociétés avides de pouvoir et d’argent. Nicolas Bouchaud incarne avec énergie et raffinement, Stockmann lanceur d’alerte, moraliste, révolté tragi-comique, tenu en échec par son orgueil et son ambivalence. 

Remerciements aux éditions Fario pour l'utilisation des passages de l’ouvrage de Günther Anders, La Violence : oui ou non (2014).

La nouvelle traduction commandée à Éloi Recoing par la compagnie est éditée chez Actes Sud-Papiers

Avec Sharif Andoura, Cyril Bothorel, Nicolas Bouchaud, Cyprien Colombo, Vincent Guédon, Eric Guérin, Jeanne Lepers, Nadia Vonderheyden et Valérie de Champchesnel, Julien Le Moal, Christian Tirole

Collaboration artistique Nicolas Bouchaud, Véronique Timsit Scénographie Christian Tirole et Jean-François Sivadier Lumière Philippe Berthomé, Jean-Jacques Beaudouin Costumes Virginie Gervaise Réalisatrice son Ève-Anne Joalland Accessoires Julien Le Moal Maquillage Noï Karuna Régisseuse habilleuse Valérie de Champchesnel Électricien poursuiteur Karim Labed Régie générale Dominique Brillault et Bernard de Almeida Assistants à la mise en scène Véronique Timsit, Rachid Zanouda

La nouvelle traduction commandée à Éloi Recoing par la compagnie est éditée chez Actes Sud-Papiers
Production déléguée Cie Italienne avec Orchestre / Coproduction MC2 : Maison de la Culture - Scène nationale de Grenoble, Odéon-Théâtre de l’Europe, Théâtre National de Strasbourg, Théâtres de la Ville de Luxembourg, Le Quai-CDN Angers Pays de la Loire, La Criée Théâtre National de Marseille, Le Théâtre de Caen, Théâtre Firmin Gémier / La Piscine
Remerciements aux éditions Fario pour l'utilisation des passages de l’ouvrage de Günther Anders, La Violence : oui ou non (2014).

 

Avant-scène
Jeu. 23 janvier 2020 19h15

avec Corinne Flicker, Maître de conférences HDR en théâtre du XXe, CIELAM, dans le cadre des Rencontres de la Maison du Théâtre d’AMU