Réserver
en ligne
Recherche

La Folle Criée Offre 4 concerts pour 30 € ! Découvrez le programme  I Réservez vos billets en ligne ou par tél. 04 91 54 70 54

Fermer
Retour à la liste des spectacles

Fanny Clamagirand & David Bismuth

PROGRAMME

Beethoven Sonate pour violon et piano n°7 en ut mineur opus 30 n°2 (26’)
Beethoven Sonate pour violon et piano n°5 en fa majeur opus 24 “Le Printemps” (23’)

 

Fanny Clamagirand - violon

Saluée pour son élégance et ses interprétations mêlant sensibilité et autorité, Fanny Clamagirand s’impose depuis plusieurs années comme la révélation du violon français. Élève de Larissa Kolos, elle se perfectionne au CNSMD de Paris dans la classe de Jean-Jacques Kantorow, au Royal College of Music de Londres auprès d’Itzhak Rashkovsky, et au Konservatorium de Vienne avec Pavel Vernikov. Couronnée en 2005 et 2007 de deux Premiers Prix au Concours Fritz Kreisler de Vienne et aux Violin Masters de Monte-Carlo, elle est très rapidement l’invitée des plus grandes salles - Wigmore Hall de Londres, Carnegie Hall de New York, Théâtre des Champs-Élysées... - et des  plus importants festivals - Verbier, Gstaad, Lockenhaus, La Folle Journée... Elle se produit aujourd’hui en soliste avec des orchestres parmi les plus réputés - Philharmoniques de Vienne et de Londres, Orchestre National de France, Münchner Symphoniker, Sinfonia Varsovia... -, et aux côtés d’artistes tels que Gidon Kremer, Anne-Sophie Mutter, Katia Buniatishvili, Adam Laloum ou Nicholas Angelich. Fanny Clamagirand est une invitée régulière des ondes françaises et étrangères et France Musique a diffusé en direct en 2017 la création mondiale du Concerto pour violon « Missing » d’Edith Canat de Chizy, donnée avec l’Orchestre National de France et John Storgards. Sa discographie comprend les six Sonates d’Ysaÿe, les trois concertos pour violon de Saint-Saëns et l’intégrale de son œuvre pour violon et piano, qui a reçu de nombreux éloges et distinctions de la presse spécialisée. Elle vient par ailleurs d’enregistrer le Concerto de Beethoven et Distant Light de Peteris Vasks aux côtés de l’English Chamber Orchestra. Fanny Clamagirand joue un violon Matteo Goffriller fait à Venise en 1700.

David Bismuth - piano

Désigné par le magazine Pianiste comme l’un des dix pianistes français les plus doués de sa génération, David Bismuth est salué par la critique pour son jeu lumineux et profond, où se conjuguent science de l’architecture et poésie du timbre. Ces dernières saisons, il s'est produit avec l’Orchestre de Paris (Salle Pleyel), l’Orchestre National de France (Théâtre du Châtelet), l’Orchestre National du Capitole de Toulouse et l’Orchestre Pasdeloup, sous la direction de chefs tels Andris Nelsons, Jaap van Zweden, Jean-Christophe Spinosi et Yuri Bashmet. Invité de nombreux festivals - La Roque d’Anthéron, Radio France Montpellier, Gstaad Menuhin Festival, Palazzetto Bru Zane à Venise... -, il est un chambriste recherché, partageant la scène avec les pianistes Bertrand Chamayou ou Adam Laloum, la violoniste Geneviève Laurenceau ou la violoncelliste Camille Thomas. Accordant une place de choix à la musique française, la discographie de David Bismuth est aujourd’hui riche de plusieurs enregistrements, dont plusieurs mises en miroirs de compositeurs tels que Franck et Fauré, Debussy et Dukas, ou Rachmaninov et Saint-Saëns. Ses deux derniers disques, parus en 2017, s’intitulent « Beethoven et ses maîtres » (« ffff » de Télérama), et « Paris 1900 », avec la violoniste Geneviève Laurenceau (Naïve). Initialement formé par Catherine Collard au Conservatoire de Nice, David Bismuth a intégré dès l’âge de 14 ans le CNSMD de Paris, dans la classe de Gabriel Tacchino puis de Brigitte Engerer. Il s’est ensuite perfectionné avec Monique Deschaussées, héritière d’Alfred Cortot, et avec Maria João Pires, dont dont il a été durant plusieurs années l’assistant à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique.

En partenariat avec le CREA