Réserver
en ligne
Recherche

Offre Diptyque La fin de l’homme rouge + Les Naufragés, le deuxième spectacle au tarif A. Contactez la billetterie au 04 91 54 70 54

Fermer
Retour à la liste des spectacles

Le Cri du Caire & Médéric Collignon

  • cornet, saxhorn Médéric Collignon
  • saxophone Peter Corser
  • violoncelle Karsten Hochapfel
  • chant, trompette Abdullah Miniawy

À la croisée des styles, entre rock, poésie soufie, jazz, spoken word et volutes orientales, Le Cri du Caire déploie une création métissée d’une grande puissance métaphorique. Un concert inédit à Marseille avec le cornettiste hors pair Médéric Collignon.

Aux sonorités métissées de Médéric Collignon, au souffle continu du saxophone de Peter Corser, aux cordes « barocks » de Karsten Hochapfel, répond la voix envoûtante d’Abdullah Miniawy.

Les mélopées électroniques scandent, en boucles hypnotiques, un rythme qui mène vers la transe. Le chant soufi, une langue riche et vibrante, murmurée ou criée, nous invite au voyage. Un voyage mystique et psychédélique qui clame les besoins de liberté et de justice des peuples aux voix muselées. En parlant des aspirations collectives, de la vie quotidienne, Abdullah Miniawy laisse éclater ses interrogations et ses critiques face aux régimes politiques violents et porte l’espoir de la jeunesse égyptienne. À la croisée des styles, entre rock, poésie soufie, jazz, spoken word et volutes orientales, Le Cri du Caire déploie une création métissée d’une grande puissance métaphorique. Née d’une nécessité d’altérité, de découvertes et de rencontres, elle transcende les racines, les identités, les frontières.

Un concert exceptionel avec la présence de Médéric Collignon, trompettiste survolté et ultratalentueux, doublement primé aux Victoires du Jazz.

Réservez votre PASS soirée du vendredi (Lecture Hommage à Kateb Yacine + concert Le Cri du Caire) normal 30€ / réduit 20€
Réservez votre PASS Concerts (Le Cri du Caire + Le Trio Joubran) normal 45€ / réduit 35€

Médéric Collignon : cornet, saxhorn, Peter Corser : saxophone, Karsten Hochapfel  : violoncelle, Abdullah Miniawy : chant, trompette