Réserver
en ligne
Recherche

Offre Diptyque La fin de l’homme rouge + Les Naufragés, le deuxième spectacle au tarif A. Contactez la billetterie au 04 91 54 70 54

Fermer
Retour à la liste des spectacles

Sergey Kononov

Vernissage le samedi 12 octobre à 19h

À travers une galerie de portraits saisissants, Sergey Kononov dépeint avec acharnement et
sans concession l’âge charnière du jeune adulte.

Empruntant au «style sévère» de la peinture soviétique des années 1950, au portrait baroque, à l'expressionnisme abstrait et même à l’iconographie byzantine, l’artiste ukrainien de 23 ans impose sa personnalité avec force et intelligence. Sa capacité à mettre ensemble un tissu pictural tridimensionnel et dense témoigne d’une érudition aussi étonnante que sa virtuosité technique.
Ses premières oeuvres frappent par la beauté animale de ses personnages, innervée de violence et soulignée par la présence récurrente des chiens. Cette violence s’exprime en vase clos et montre le désarroi des jeunes face à un monde de possibilités dont ils ne savent que faire.
Si les oeuvres les plus récentes semblent plus apaisées, le traitement disparate des corps et des décors, le choix des attitudes et des regards, leur confèrent une atmosphère étrange. Les personnages ont beau être peints dans la banalité du quotidien, ils ne semblent pas tout à fait réels et, paradoxalement, donnent l’impression de nous prendre à parti.
Depuis plusieurs années, Sergey Kononov mêle à la précision de la peinture à l’huile, la fulgurance de la bombe aérosol, qui donne les flous caractéristiques de son travail. « Le flou est à l’image de notre siècle, où tout va très vite. On essaie systématiquement de gagner du temps et finalement, on oublie de vivre »

Expositions ouvertes au public du mardi au samedi de 12h à 18h et les jours de spectacle

---

Né à Odessa (Ukraine) en 1994, Sergey Kononov vit et travaille à Paris. Dès l’âge de 9 ans, Sergey apprend à peindre, chaque semaine, dans l’atelier d’un artiste d’Odessa. Il intègre le Collège d’Art d’Odessa en 2009, puis l’Académie d’État de Génie Civil et d’Architecture d’Odessa en 2013, avant de rejoindre l’École des Beaux-Arts de Paris en septembre 2015.
Vite considéré comme un des artistes ukrainiens les plus prometteurs, il présente Olympic Reserve au Museum of Modern Art d’Odessa en 2014, puis est invité à l’exposition Enfants Terrible à l’Ukraine National Art Museum de Kiev en 2015. La Galerie Lazarew Paris organise sa première exposition personnelle en juin 2016 (Rouge), qui marque le début d’une collaboration suivie.