Réserver
en ligne
Recherche

Découvrez la saison 19/20 ! Abonnez-vous en cliquant ici !

Fermer

Auteure, metteur en scène, plasticienne, Macha Makeïeff dirige actuellement La Criée, Théâtre National de Marseille, et s’attache à réunir, autour d’une programmation théâtrale exigeante, musique, images, arts plastiques, cirque..., pour développer un projet singulier inscrit dans le tissu urbain de la ville dont elle est originaire.

Après des études de littérature et d’histoire de l’art à la Sorbonne, à l’Institut d’Art de Paris et le Conservatoire de Marseille, Macha Makeïeff rejoint Antoine Vitez qui lui confie sa première mise en scène. Elle crée avec Jérôme Deschamps une compagnie et plus de vingt spectacles de théâtre joués en France comme à l’étranger. Ils fondent ensemble « Les Films de mon Oncle », pour le rayonnement de l’oeuvre du cinéaste Jacques Tati, et réalisent pour Canal+ Les Deschiens.
Macha Makeïeff crée l’exposition rétrospective Jacques Tati, 2 Temps 3 Mouvements à la Cinémathèque Française, expose au Musée des Arts Décoratifs de Paris, à Chaumont-sur-Loire, à la Grande Halle de la Villette, à la Fondation Cartier où elle a créé Péché Mignon, performance réjouissante en 2014, et intervient dans différents musées. Elle a dirigé une compagnie de théâtre, a été directrice artistique du Théâtre de Nîmes, soutient le Pavillon Bosio, école d’art et de scénographie.

À La Criée, elle crée Les Apaches, Ali Baba, met en scène Lumières d’Odessa de Philippe Fenwick ; puis Trissotin ou Les Femmes Savantes de Molière, Les Âmes offensées #1 (Les derniers chasseurs Inuit), #2 (Les Soussous de Guinée) et #3 (Les guerriers Massaï) selon les carnets de l’ethnologue Philippe Geslin et La Fuite ! de Mikhaïl Boulgakov en 2017. Trissotin ou Les Femmes Savantes qui a remporté un très vif succès en Chine en mars 2018 était en récemment joué à La Scala à Paris, d’avril à mai 2019.

Macha Makeïeff conçoit les décors et costumes de ses créations. Elle a réalisé les costumes de La Bonne Âme du Se-Tchouan, de Karamazov et d’Erismena de Jean Bellorini, de Bouvard et Pécuchet de Jérôme Deschamps, de Sarah Bernhardt Fan Club de Juliette Deschamps (à Perm, en Russie). 

À l’opéra, elle a monté Les Brigands d’Offenbach, L’Enlèvement au Sérail de Mozart au Festival Lyrique d’Aix-en-Provence, puis Mozart Short Cuts au GTP, La Veuve Joyeuse de Franz Lehar, Moscou-Tchériomouchki de Chostakovitch à l’opéra de Lyon ; La Calisto de Cavalli, au Théâtre des Champs-Elysées, L’Étoile de Chabrier, Zampa de Hérold à l’Opéra comique, Les Mamelles de Tirésias de Poulenc à l’opéra de Lyon… Elle collabore avec John Eliott Gardiner, William Christie, Louis Langrée, Christophe Rousset... Elle monte actuellemntI was looking at the ceiling and then I saw the sky un opéra de John Adams pour l’Opéra de Lyon (saison 19/20).

Elle publie des essais aux éditions du Chêne, Séguier, Seuil et Actes Sud. Écrits-Criée « CRI-CRI », la revue de La Criée qu’elle a imaginée, est sortie début 2019. Macha Makeïeff a réalisé la scénographie de l’exposition Éblouissante Venise au Grand Palais (sept 2018 à janv 2019), invente un drapeau pour la Fondation Cartier et l’exposition Boltanski à Shanghai.

En juillet 2019 Macha Makeïeff joue une partie de billard à trois bandes avec le spectacle Lewis versus Alice créé au Festival d’Avignon le 14 juillet, l’exposition Trouble Fête, Collections curieuses et Choses inquiètes, à la Maison Jean Vilar (3 juillet au 29 décembre 2019) et Zone céleste, un livre à paraître aux éditions Actes Sud.

Lewis versus Alice

Création été 2019

D’après Lewis Carroll  Un spectacle de Macha Makeïeff

Avec Lewis versus Alice, Macha Makeïeff entre dans l’univers fantastique de l’immense écrivain britannique et approche le psychisme de ce poète énigmatique, indocile avec les conventions victoriennes, collectionneur bizarre, célébré par les Surréalistes…