Réserver
en ligne
Recherche
Retour à la liste des spectacles

Arie Napoletane

  • Contre-Ténor Max Emanuel Cenčić

Amoureux des partitions inédites, le contre-ténor Max Emanuel Cenčić et l'orchestre Il Pomo d'oro ressuscitent avec génie de grands airs d'opéras napolitains du XVIIIe siècle. Une soirée flamboyante portant au plus haut l'émotion et la virtuosité du chant baroque.

Un voyage musical qui fait revivre l'âge d'or de l'opéra napolitain ! 

Pour Arie Napoletane, Max Emanuel Cencic s‘est plongé dans l‘histoire musicale de la mystérieuse et fascinante Naples et nous livre des pièces aussi virtuoses que sensuelles.
Il n‘est guère surprenant que ces arias bouillonnent d‘émotions et de passions, dans une brillante virtuosité qui a rendu l‘opéra baroque napolitain si célèbre.
Depuis le tout début du XVII siècle, Naples était un passage obligatoire pour tout composteur ou chanteur en quête de gloire et de fortune. De grands castrats comme Farinelli, Senesino ou encore Caffarelli y provoquaient le délire du public et soulevaient les foules.
Quatre conservatoires y formaient à la chaîne des chanteurs  «star» entraînés au plus haut niveau, et des compositeurs comme Alessandro Scarlatti, Leonardo Leo, Leonardo Vinci, Nicola Porpora ou encore Giovanni Battista Pergolesi se mesuraient les uns aux autres pour obtenir les grâces du public et des mécènes.
Naples était un mélange musical d‘une richesse et d‘une variété inégalée, c‘était également un endroit où un compositeur pouvait se faire empoisonner par un noble jaloux, et où un chanteur pouvait se retrouver jeté en prison par un public lassé de lui...
Comme Rokoko, son disque hautement récompensé qui marque ses débuts chez DECCA (Melomano de oro, Diamant d‘Opéra, Diapason d‘or), Arie Napoletane rassemble ici à l‘enregistrement dix premières mondiales de chefs-d’œuvre oubliés. Il est accompagné par le théâtral  ensemble Il pomo d‘oro sous la direction de Maxim Emelyanychev – une irrésistible combinaison!

En partenariat avec Marseille Concerts

Avec Max Emanuel Cenčić, Maxim Emelyanychev, Orchestre Il Pomo d’oro