Réserver
en ligne
Recherche
Retour à la liste des spectacles

Des hommes en devenir

Formidable rencontre avec ces « hommes qui tombent » !

Ils n’ont rien d’exceptionnel à première vue ces hommes qui prennent la parole ! Rien ne les distingue des passants anonymes que l’on peut croiser dans les rues du Texas. Mais en s’engageant dans une sorte de confession publique, ces six personnages plongent dans les drames qui ont bouleversé leurs vies. Ils s’exposent et se libèrent.

Emmanuel Meirieu poursuit ce travail d’adaptation de romans américains qu’il mène depuis 1999, cherchant à faire entendre des histoires dans une immédiateté qui vise juste et émeut. Il révèle sur scène Bruce Machart, un écrivain au talent incontestable, dans la veine d’un Faulkner ou d’un Steinbeck, à travers des mots simples et sensibles qui dessinent des portraits d’une puissante humanité.


Spectacle ne nécessitant pas d’audiodescription. Les clefs de compréhension sont transmises dans un programme détaillé, disponible en version audio, braille et caractères agrandis.

« Ils ont des micros. Ils n’ont que leur corps, leur voix, leur regard, la transe imperceptible qui les fait palpiter (…) Les cinq interprètes sont d’une pudeur profonde. C’est leur secret. » – Armelle Heliot, Le Figaro

« Une pure merveille. (…) Qui mieux que le théâtre, à ce point de vérité et de fièvre poétique, dit notre « famine » d’amour, de compassion et de fraternité. » – Philippe Chevilley, Les Échos

« C’est glaçant mais brillant. » – Gérald Rossi, L’Humanité.fr

[Lire la suite dans l'onglet Dans la presse]

D’après le roman de Bruce Machart
Adaptation et mise en scène Emmanuel Meirieu

Avec Stéphane Balmino, Jérôme Derre, Xavier Gallais, Jérôme Kircher, Loïc Varraut

Collaboration artistique / co-adaptation Loïc Varraut Costumes, création visuelle des personnages Moïra Douguet Maquillage Estelle Tolstoukine Musique originale Raphaël Chambouvet Son Raphaël Guenot Lumière, décor et vidéo Seymour Laval, Emmanuel Meirieu Traduction François Happe / Editions Gallmeister

« Un moment d’une grande intensité émotionnelle (…) Un travail très puissant, audacieux. » – Armelle Héliot, Le Figaro.fr

« Un uppercut théâtral dans tous les sens du terme qui dépasse tous les codes de la mise en scène, du témoignage et du jeu. Absolument indispensable. » – Claire Bonnot, Vanity Fair

« Une époustouflante analyse de la condition humaine. » – Catherine Robert, La Terrasse

« Choquant mais magistral. » – Hadrien Volle, Sceneweb

« Un dur et bel instant de vérité: ça vous prend aux tripes. » – Laure Monnier, Culture Tops

A ne pas manquer – Marie Du Boucher, Les 5 Pièces

« D’une grande beauté. » – Victoria Fourel, Un fauteuil pour l’orchestre

« Emmanuel Meirieu et ses comédiens restituent avec un exceptionnel talent l’univers de Bruce Machart. » – Philippe Person, Froggy’s Delight

« Un spectacle dont on sort sonné mais qu’on aurait tort de ne pas recommander. » – Joshka Schidlow, Allegro Théâtre

« Les spectateurs sont suspendus au souffle de chaque interprète. » – Simone Alexandre, Theatrauteurs

« Emmanuel Meirieu, donne chair, vie et humanité, à ces “hommes en devenir ” (…) Un spectacle fort » – Jean Chollet, Webthéâtre

« Un théâtre dense et bouleversant, douloureusement beau, tristement humain, qu’il ne faut surtout, surtout pas rater. » – Véronique B., Théâtr’elle

« Une expérience bouleversante, chaleureuse et infiniment teintée d’humanité. » – Sonia Bos-Jucquin, ThéâToile

« Cinq témoignages indispensables pour ne pas désespérer de l’espèce humaine. » – Mireille Davidovici, Théâtre du blog

« Un beau spectacle dans la force et l’émotion, à la tendresse brute et percutante. » – Le Petit Rhapsode

« Je suis de ces autres qui ont quitté la salle sans pouvoir dire un mot, sonnés par ce qui avait eu lieu et qui excède la notion de spectacle pour atteindre celle de processus actif. » – Joelle Gayot

Entre mot & image
Jeu. 9 novembre 2017 21h45

Bord de scène avec Loïc Varraut et Hervé Castanet, Psychanalyste et Professeur des Universités, à l’issue de la représentation.

Avant-scène
Ven. 10 novembre 2017 19h15

Avec Sophie Vallas, Professeur de littérature américaine, Aix-Marseille Université