Réserver
en ligne
Recherche

Réservez vos billets à l'unité | Abonnez-vous ! | Découvrez la programmation 21-22

Fermer

L'imaginaire en partage !

« J’appréhendais tout avec amour… »
Egon Schiele

« …Pourquoi es-tu là toute seule ?
Et pourquoi pas ailleurs ?... »
Colette

Savoir se souvenir d’une triste traversée, des annulations et de l’éloignement,
mais au-delà de cette période inédite de pandémie, se souvenir des joies partagées,
vivifiantes et que nous retrouverons chaque soir, avec des journées d’invention
et de réjouissance.

Nous avons été meurtris par la longue séparation que nous avons connue,
ce vide de l’âme, les plateaux éteints, le théâtre silencieux, les salles vides,
et même si nous avons continué de répéter, de fabriquer, d’inventer, d’anticiper*,
c’est sans votre regard, votre faim d’images et d’émotions.
Votre regard nous a manqué. Expérience inimaginable sans vous.
L’empêchement de l’Art, des spectacles, de la musique, du cirque, de la danse
aura été cruel et éloquent, fragilisant.

Mais rien n’est oublié des joies souveraines dans la maison théâtre,
émotions et ravissements ; elles sont devant nous et plus généreuses que jamais. 

Cette saison, nous accueillerons des artistes comme des voyants et leurs spectacles
prémonitoires qui disent à la fois le mystère et la réalité.

Ces artistes nous tiennent en éveil. Ils rêvent hier et demain, ont anticipé la marche
du monde : avec elles, avec eux, la réalité est si proche qu’il nous semble la toucher.
Cette nouvelle saison foisonnante vient comme une revanche insolente au destin
mauvais avec 80 événements, 254 levers de rideau. Elle mêle spectacles, expositions
et concerts reportés, mais aussi nos créations nouvelles et la permanence de
l’accompagnement de nos artistes.

Autant de contre-feux poétiques à nos inquiétudes, autant de promesses d’évasion,
de rêverie, d’éclats d’intelligence. Plus que jamais, l’art et la représentation du monde
contre la confusion dangereuse de la pensée. Face à l’atterrante pruderie et à la brutalité
qui guettent, si proches, opposons le merveilleux, jamais détaché du réel.
Contre la méfiance et le rejet où l’on pourrait s’enliser, lieux instables et incertains,
invitons le désir, le déplacement, l’étonnement infini. Devant le danger de la fragmentation,
la tentation de faire de l’autre un adversaire, au contraire découvrons dans l’Autre, un paysage,
une promesse.

Il nous importe d’accueillir l’attente de la jeunesse : avec Le Quai des étudiants,
avec Aix-Marseille Université et le CPCT, avec une riche et belle programmation
pour les enfants et le festival En Ribambelle !, des contes avec La Baleine qui dit « Vagues »,
initiation au spectacle cinématographique avec La CriéeToutCourt, avec Môm’Criée
pour l’accueil des enfants chaque mercredi et durant les vacances dans le Nouveau Hall,
avec La Première fois… par la mer, expérience inouïe d’arrivée en bateau à La Criée
pour découvrir un spectacle, avec de nouveaux projets participatifs Reflets, Raconte-moi,
La Boîte à Jouer...

Nous allons redoubler la ferveur à être ensemble, écouter l’aspiration exaltée
des artistes vers un autre espace-temps, l’énergie créatrice de ces êtres si étonnants
qu’ils nous semblent tombés du ciel, excentriques, illuminés, prophètes, fantaisistes,
artistes aguerris ou très jeunes compagnies.
Nous avons besoin de cette « saisie » que les artistes font de l’état du monde et
qu’ils nous rendent lisible. 

Nous sommes rigoureusement au plus près de la création car c’est la force de la fiction,
de la représentation du réel, plus forte que le réel lui-même, qui porte une espérance ;
la représentation dit la permanence de l’humanité et sa beauté jusque dans le chaos.
Vous découvrirez une nouvelle saison traversée de thématiques sensibles, oniriques et
clairvoyantes, depuis les traces de l’histoire méditerranéenne, des conflits d’une rive à l’autre,
jusqu’aux Enfers d’Orphée et Eurydice, de La Fraternité jusqu’aux écrits de miséricorde, de la
fantaisie du music-hall jusqu’à la grande comédie de moeurs, les sciences humaines et
l'ethnographie qui replacent l'être humain dans la vaste réflexion écologique avec les Hadza

Quels voyages proposés et quels rêves où se rejoindre !
Récits mythiques, rêves et révoltes au-delà de l’espace et du temps,
depuis l’antiquité jusque demain.

Il y a dans les artifices et nos simulacres, dans la lumière et la part plastique du théâtre
- car le théâtre est un art plastique - une vérité puissante qui se révèle. Il y a dans les oeuvres
dramatiques et les écritures de la scène, la dénonciation des impostures avec Tartuffe
et le récit des fragilités humaines.

La belle topographie de la salle de théâtre se prête à l’expérience de la révélation :
c’est ce lieu où l’on est ensemble, anonymes, côte à côte et face à face, dans le noir,
un lieu de transcendance où s’invente un ciel poétique qui appartient à tous.
Devant nous, chaque soir, la virtuosité de grands interprètes et les premiers pas pleins de
promesses de jeunes artistes : nous savons votre désir inconditionnel d’art, de spectacles
audacieux, d’étonnement, d’émotions, d’expériences nouvelles.
Nous invitons la musique toujours, et la danse, nos alliées !
Parce que le théâtre est une fête.

Écrire une page encore de ce théâtre qu’est La Criée, lieu privilégié de rencontre
et d’inattendu, de la pensée vive, du rire, de la fantaisie, de l’esprit libre, de nos échanges
contradictoires, de nos indignations, de nos utopies.
Replacer ainsi l’imaginaire dans nos vies à tous.

Je veux saluer l’équipe de La Criée, sa ténacité et ses compétences, sa fidélité au projet
et à nos missions envers et contre tout, saluer nos intermittents et nos jeunes hôtes d’accueil.
Sachez notre désir chevillé au corps d’exercer nos métiers sereinement, tous mobilisés,
depuis nos plateaux jusqu’aux Grandes Tables qui vous accueillent.

Je veux saluer encore nos partenaires et amis**, sans qui la fête artistique ne serait pas
accomplie. Avec les artistes et ceux qui les accompagnent, équipes et techniciens, avec le relai
des poètes, allons au-devant des énigmes de ce monde qui vient et qui s’invente.
Les plaisirs et les réjouissances sont à nouveau devant nous et les scènes s’éclairent !
Il faut que le théâtre public qui est le vôtre soit heureux, reconnu, défendu.
Le Théâtre national de Marseille, cette grande nef sur le Vieux-Port, dans la Cité,
vous attend pour une nouvelle effervescence, celle des arts de la scène.
La part de l’imaginaire nous rend humains et le partage est la condition de la joie.
L’Autre est le grand projet.

Macha Makeïeff

* 27 projets reportés ; 6 spectacles maintenus pour séances professionnelles et/ou répétitions ;
Création des Hadza, Créations des Feuilletons sonores de La Criée, et Création radiophonique par
France-Culture d'une version adaptée de La Fuite de Boulgakov ; Production du Jeu des Ombres,
de La réponse des Hommes, de Médée...

** Marseille Concerts, actoral, Alhambra Cinémarseille, Festival Allez Savoir - EHESS, La Fondation
des Treilles, Semaine de la Pop Philosophie, Mucem, Théâtre Massalia, Rencontres d'Averroès,
Rencontres à l'Échelle, Pavillon Noir, Crea, label Lyrinx, Mars en Baroque, gmem, Oh les beaux jours !,
La Baleine qui dit « Vagues », Cirva, Maison Jean Vilar... Et nos complices du réseau ExtraPôle,
soutenu par la Région SUD Provence-Alpes-Côte d'Azur : Festival d'Avignon, Festival de Marseille,
Théâtre national de Nice, Les Théâtres, Châteauvallon-Liberté, Anthéa, La Friche la Belle de Mai...