Réserver
en ligne
Recherche

ABONNEZ VOUS EN LIGNE PLACES À 1€ POUR LES ÉTUDIANT.E.S I OFFRE DE NOËL !

Fermer
Retour à la liste des spectacles

Adieu la mélancolie

  • D'après Le Gène du garde rouge - Souvenirs de la révolution culturelle de Luo Ying
  • Conception, musique et mise en scène Roland Auzet
  • Adaptation Pascale Ferran
  • Éditions Gallimard (2015)
  • Traduit du chinois par Xu Shuang
  • et Martine De Clercq

Comment représenter l’inconcevable ? Des artistes français et chinois se retrouvent, réveillent, évoquent la terrifiante Révolution culturelle en Chine. Parvenir à la réconciliation, à l’apaisement après ce violent bouleversement des êtres et des consciences ?

En adaptant Les Souvenirs de la Révolution culturelle du poète chinois Luo Ying, le metteur en scène Roland Auzet entend lier et bouger les cultures de comédiens chinois, taïwanais et français pour raconter la Terreur rouge. Une ligne de fracture apparaît entre le désengagement critique des Occidentaux face à la pensée maoïste, une étrange séduction pour certains, et les effets encore palpables de cette idéologie chez de jeunes artistes asiatiques. Tensions et conflits persistent, éclatent entre deux pensées, deux cultures antagonistes. Il y a le poids d’un passé qui ne passe pas, du patriarcat, et la difficulté d’inventer de nouveaux temps présents.

Avec Adieu la mélancolie, Roland Auzet poursuit une quête politique et une vérité au-delà de l’Histoire, à travers une écriture chorale et dans un grand geste poétique.

Création septembre 2022 - Le Théâtre - Scène Nationale de St Nazaire

 

Téléchargez le programme de salle

Avec Yann Collette, Hayet Darwich, Jin Xuan Mao, Chun-Ting Lin, Thibault Vinçon, Angie Wang, Haoyang Wu, Yves Yan, Yilin Yang, Lucie Zhang et INA ICH (Kim-Thuy Nguyen Clair et Aurélien Clair)

Collaboration artistique Robert Lacombe Musique Roland Auzet et Victor Pavel Scénographie Cédric Delorme-Bouchard Lumières Bernard Revel Son Julien Pittet Vidéo Nicolas Comte Musique INA ICH (Kim-Thuy Nguyen Clair et Aurélien Clair) Costumes Bénédicte Etienne Assistanat à la mise en scène Julien Avril Régie générale Séverine Combes et Patrick Le Joncourt Chargée de production Mélanie Lézin

PRODUCTION ACTOpus

« Un impressionnant travail de scénographie, de lumière, de son et de vidéo au service d’un spectacle total, foisonnant, riche, qui interroge et résonne. » Annie Chénieux, autheatreetailleurs.com — 13 oct 2022 Lire l'article en entier ici

« C’est un spectacle extrêmement riche, autant en connaissances qu’en procédés visuels […] Les langues chinoise et française se répondent et se percutent grâce à une intensité dans les dictions qui donnent l’impression d’un texte asséné, percutant. » Victoria Fourel, Un fauteuil pour l'orchestre — 24 oct 2022 Article complet ici

« Avec nuances, parfois avec humour, Roland Auzet interroge notre rapport à la mémoire et met en lumière la lourdeur de l’héritage qui repose sur toute une génération chinoise, désormais attirée par un modèle de mondialisation à l’Occidental. » Clara Cossutta, lelitteraire.com — 22 oct 2022 Lire l'article ici

« Roland Auzet met en scène Adieu la Mélancolie  de Luo Ying. Avec une troupe de comédiens Français et Chinois. Émotions et questionnements vibrants sont au rendez-vous. » Gérald Rossi, L'Humanité 7 oct 2022 Lire l'article ici 

« Roland Auzet est passé maître dans ces pièces chorales, fresques de grands moments d’histoire comme il l’avait fait il y a deux ans dans Nous l’Europe. Il y mêle textes, vidéos et musiques avec une énergie formidable. [...] on reste passionné par ce qui se joue, emporté par la mise en scène, la musique et le talent des jeunes acteurs. Un grand moment de théâtre ! » Micheline Rousselet, Blog culture du SNES-FSU 7 oct 2022 Lire l'article ici 

« Adieu la mélancolie est un magnifique exutoire offert à une jeune génération avide de réponses et de moyens d’expression. N’est-ce pas ce qu’offre de mieux le théâtre ? » Louise Chevillard, La Terrasse — 3 oct 2022 Lire l'article ici

« Après s’être interrogé sur l’Europe, Roland Auzet s'attaque, dans Adieu la mélancolie, à la Chine, se questionnant sur cette réalité, comment le communiste pur et dur a sur ingérer, à sa sauce, le capitalisme. Attention, spectacle dense et foisonnant ! » Marie-Céline Nivière, L'Oeil d'Olivier — 2 oct 2022 Lire l'article ici

« [...] Roland Auzet poursuit son questionnement sur notre histoire avec un autre récit choral qui interroge une période récente, mais indicible et oubliée. C’est Adieu la mélancolie. Trina Mounier, Les Trois coups 22 sept 2022 Lire l'entretien avec Roland Auzet ici