Réserver
en ligne
Recherche

ABONNEZ VOUS EN LIGNE PLACES À 1€ POUR LES ÉTUDIANT.E.S I OFFRE DE NOËL !

Fermer
Retour à la liste des spectacles

Le Jeu des Ombres

  • De Valère Novarina
  • Mise en scène Jean Bellorini
  • Collaboration artistique Thierry Thieû Niang
Le mythe d’Orphée, ce poète musicien qui descend aux Enfers pour retrouver Eurydice, méritait un nouvel et poétique élan théâtral.
Avec Le Jeu des Ombres, Jean Bellorini tisse les mots de Valère Novarina et la musique de Monteverdi, et réinvente magnifiquement la légende.

Quittant les enfers, le poète Orphée, malgré l’interdiction, se retourne pour voir Eurydice la femme qu’il aime d’un amour fou, et la perd à jamais… Monteverdi en fera un opéra emblématique. À son arrivée à la direction du Théâtre National Populaire, Jean Bellorini s’empare du mythe et de la langue vive, fluide, exploratrice, de Valère Novarina, poète majeur de la scène contemporaine, et dessine un voyage aux Enfers, lumineux, étonnant.

Spectacle total, troupe brillante, musiciens virtuoses, voix d’un autre monde… Le Jeu des Ombres emporte poétiquement, entre désirs et excès. Une traversée d’une subtile conscience écologique, parmi les errants et les âmes humaines. C’est aussi une réjouissance et un renouveau par les mots ivres, les images puissantes.

Production Théâtre National Populaire & La Criée | Coproduction Extrapôle Provence-Alpes-Côte-d’Azur
Spectacle initialement programmé au Festival d’Avignon 2020 dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes
Création 23 > 30 octobre 2020 à la FabricA dans le cadre d'Une semaine d'Art en Avignon.

Dans la presse

On se laisse captiver, sans se poser trop de questions, par la grâce de la poésie scénique, de l’atmosphère qui se crée sur le plateau.(…) Les comédiens, ici, sont merveilleux, ils arrivent à rendre extraordinairement vivante et concrète cette langue de Valère Novarina.
Le Monde - Fabienne Darge

“La langue ogre du poète, conjuguée à L’Orfeo, de Monteverdi (1607), chanté et joué sur scène, aux fantaisies circassiennes, aux installations plastiques, aux contes et à la tragédie. L’art de Bellorini, nouveau patron du Théâtre national populaire de Villeurbanne est impur, hybride, païen, c’est ce qui fait souvent sa grâce, son ouverture au monde, sa familiarité.”
Télérama

Le metteur en scène Jean Bellorini adosse cette réécriture du mythe baroque de Claudio Monteverdi. Sur scène, neuf acteurs et « actoresses » partagent le plateau avec sept musiciens et deux chanteurs, dont la mezzo-soprano Aliénor Feix. Comme toujours chez Novarina, la langue est une tempête. On passe ainsi du récital baroque le plus formel au numéro de cabaret, grâce entre autres à la grande Anke Engelsmann. Entre les actes, illuminés, de carcasses de pianos, à pieds branlants et queues coupées. Chaque tableau est un ravissement.
Le Figaro

“C’est une fresque théâtrale portée par un souffle puissant. Qui nous immerge, pendant presque deux heures et demie, au cœur d’un imaginaire poétique singulier, chargé de visions inoubliables, comme celle, pour n’en citer qu’une, où le plateau est soudain séparé par une ligne de feu.” Le Progrès

C’est on ne peut plus émouvant, et la langue obsessionnelle de Novarina, pétrie de traits de génie et d’un appétit gargantuesque pour les listes et énumérations, y trouve un nouveau débouché sur scène dans cette quinzaine de corps chantant et jouant, designés comme des personnages de manga par les costumes graphiques de Macha Makeïeff.
Exitmag - Lire l’article

L’auteur Valère Novarina a tissé une histoire à plusieurs niveaux portée par un texte fou et fort, malin, riche, un texte qui part dans des directions extravagantes et qui néanmoins trace une ligne que le public suit aisément.
Vaucluse matin

Résultat d’un immense puzzle où tout, de la musique aux lumières, des costumes au jeu, du décor aux mots, s’imbrique parfaitement, Le Jeu des Ombres fait montre d’une remarquable fluidité, tel un navire qui voguerait, sans jamais chavirer, sur les flux et les reflux provoqués par la marée langagière.
Sceneweb - Lire l’article

Jean Bellorini, metteur en scène on ne peut plus juste dans l’approche du poétique et du tragicomique, héritier de Mnouchkine comme de Peter Brook, d’un théâtre du texte et de l’imaginaire, puise dans le baroque.
Transfuge

Jean Bellorini fait valser les tableaux, tous d’une beauté époustouflante, danses, comédie, tragédie et stand-up en maelstrom puissant, troublant. Tragique, superbe, il signe un show hypnotique tout en nuance et finesse.
L’Œil d’Olivier - Lire l’article

Écouter sur France Culture

 picto_ecouter  La Grande table culture : Valère Novarina et Jean Bellorini se jouent des Ombres

 picto_ecouter  À quoi pensez-vous ? : A quoi pensez-vous, Macha Makeïeff ?

Avec François Deblock, Mathieu Delmonté, Karyll Elgrichi, Anke Engelsmann, Aliénor Feix en alternance avec Isabelle Savigny, Jacques Hadjaje, Clara Mayer, Liza Alegria Ndikita, Laurence Mayor, Marc Plas, Ulrich Verdoni

Anthony Caillet Euphonium Clément Griffault en alternance avec Michalis Boliakis Piano Barbara Le Liepvre Violoncelle Benoit Prisset Percussions

Scénographie Jean Bellorini, Véronique Chazal Lumières Jean Bellorini, Luc Muscillo Vidéo Léo Rossi-Roth Costumes Macha Makeïeff assistée de Claudine Crauland Coiffure et maquillage Cécile Kretschmar Construction du décor Les ateliers du TNP Assistanat à la mise en scène Mélodie-Amy Wallet Musique Extraits de L’Orfeo de Claudio Monteverdi Direction musicale Sébastien Trouvé en collaboration avec Jérémie Poirier-Quinot — Texte publié en octobre 2020 aux Éditions P.O.L.

Production La Criée - Théâtre national de Marseille, Théâtre National Populaire Coproduction ExtraPôle Provence-Alpes-Côte d’Azur ; Festival d’Avignon ; Théâtre de Carouge ; Grand Théâtre de Provence, Aix-en-Provence ; ThéâtredelaCité– CDN Toulouse Occitanie ; Les Gémeaux – scène nationale de Sceaux ; MC2: Grenoble ; Théâtre Gérard Philipe – centre dramatique national de Saint-Denis ; Le Quai – CDN Angers Pays de la Loire ; scène nationale du Sud-Aquitain, Bayonne ; anthéa-Antipolis Théâtre d’Antibes ; scène nationale Châteauvallon-Liberté, Toulon

Expositions Jean Bellorini et Notes de service - Jean Vilar
Jeu. 31 mars 2022 19h00

Du 31 mars au 15 mai 2022— Vernissage Jeudi 31 mars à 19h — Entrée libre
En savoir + sur l'exposition

Les Beaux Matins
Sam. 2 avril 2022 11h00

Atelier Chant autour de L'Orfeo de Monteverdi ouvert aux débutants avec Stefano Bernabovi, chef de chœur, en écho au spectacle Le Jeu des Ombres.
Considéré comme l’ancêtre de l’opéra, L’Orfeo de Monteverdi constitue une vraie révolution musicale, qui retentit encore de nos jours. Mais cette œuvre intemporelle, n’est pas toute jeune ! Comment chantait-on à la Renaissance ? Quels instruments accompagnaient les chanteurs et les chœurs ? Quels défis se cachent dans cette musique brillante ?
Cet atelier vous permettra de (re)découvrir les fondamentaux du chant, appréhender la pratique de chœur, s’initier à la polyphonie et explorer quelques extraits de cette partition nuancée et sensible.
Tout public dès 12 ans - 2€ sur réservation

Avant-scène
Ven. 1 avril 2022 19h15

Avec Mélodie-Amy Wallet, assistante à la mise en scène de Jean Bellorini sur Le Jeu des Ombres, et Caroline Veaux, Professeur de khâgne au Lycée Mistral à Avignon.
Mezzanine Petit Théâtre – Entrée libre

Atelier d’écriture sur Le Jeu des ombres
Jeu. 31 mars 2022 18h30

Fugue, suite et fin, la chanson rencontre la musique classique.
Inscriptions contact@laplumeetlimage.fr ou 06 10 69 15 92